Le sport offre une amélioration sur le plan physique et sensorimoteur ainsi qu’une augmentation de l’endurance, de l’énergie et de la force musculaire.

Il améliore l’équilibre, l’agilité, la coordination et la dextérité manuelle.

Plusieurs études ont aussi montré que l’activité physique et sportive amène à une diminution des troubles sensoriels. Par exemple une diminution des manifestations d’hyperréactivité sensorielle ainsi qu’une meilleure tolérance au toucher, à la présence de foules et aux environnements bruyants.

Voir l’étude scientifique complète ici

La pratique régulière d’activités physiques réduit les comportements d’autostimulation, l’hyperactivité et les comportements agressifs (Kern et coll., 1982). L’augmentation des niveaux d’exercices entraîne une diminution importante des comportements stéréotypiques et déviants (Bachman & Fuqua, 1983) ainsi qu’une diminution de l’inattention (Watters & Watters).

* Le fait d’être inactif ou partiellement actif a un impact délétère sur la santé psychologique des personnes de plus de 15 ans, ainsi qu’une diminution de l’énergie et une faible estime de soi. Selon l’OFS (Office Fédéral de la Statistique Suisse)*